sortez courir j'aurais du

Quelle sera votre liste de « j’aurais dû… »?

(Leonard Cohen, Show me the place)

Quand la peau de vos mains deviendra plus mince. Quand vos mouvements seront plus gracieux mais beaucoup plus lents. Quand vos yeux deviendront tout doucement gris. Quand votre sourire sera serein de toutes ces années vécues. Quand votre chaloupe accostera, après les fleuves tranquilles et les tempêtes en mer. Quand vous regarderez dehors, assis dans votre fauteuil un café à la main par un doux matin enneigé, suite à vos nuits rendues trop courtes, vous ferez le bilan…Que verrez-vous? De quoi serez-vous fiers? Quels seront vos plus belles réussites? Et quels seront vos regrets? Quelle sera votre liste de : j’aurais du?

Nous sommes dans une société qui va vite, j’en conviens. Combien de fois avez-vous entendu je n’ai vraiment pas le temps ? Pas le temps pour courir, pour s’entraîner. Vous l’avez peut-être même dit…

Nous sommes dans une société où l’image est importante, je sais. On ne voit que rarement un coureur avec un pantalon en coton ouaté et un vieux t-shirt troué. Non, il faut le «kit qui fit». Je me trompe?

Il y a les bobos, les devoirs, le taxi à faire aux enfants. Il y a les gens qui sont rendus trop vieux pour ce genre de chose, il y a les gens qui sont trop gros ou pas assez en forme. Il y a les vieilles blessures, il y a l’orgueil de ne pas performer. Il y a la peur d’échouer et d’être jugé.

Il y a toutes ces excuses qui font que vous n’essayez pas. Que je n’essaye pas. Il y a toutes ces excuses qu’on s’invente ou qui sont vraies, mais qui nous donnent une foutu bonne raison de ne pas essayer ou persévérer lorsque ça devient difficile. Et je ne parle pas que de course! Arrêter de fumer? Apprendre une langue? Devenir un sculpteur? Changer de travail?

Les excuses ont l’avantage de nous conforter dans notre routine. De faire taire ce petit remord de conscience qui nous chuchote à l’oreille qu’on devrait essayer.

J’aimerais, quand viendra le temps du bilan, ne pas être confronté à tout plein d’excuses que je me suis données au fil des ans. Je ne veux pas avoir une liste trop longue de j’aurais du. Et vous?

Alors, il n’y a pas 20 solutions. Une seule : essayez! Fini les excuses! Vous allez peut-être échouer. Ce sera peut-être une mauvaise décision. Mais je gagerais que non. Je gagerais qui si votre projet, quel qu’il soit, vous fait vibrer, c’est bon signe. Je suis persuadé que ce sera difficile au début, mais que vous atteindrez votre objectif si vous persévérez. Fini les excuses! Il est trop tard pour courir? Allez-y et courrez moins longtemps. Il fait trop froid pour sortir? Courrez dans les marches. Vous avez mal au genou? Faites du vélo! Vous êtes trop vieux pour courir? Marchez vite!

J’espère qu’un jour, lorsque vous et moi seront sages et vieux, assis dans notre fauteuil à regarder la neige qui tombe et que vous me demanderez si j’ai une longue liste de j’aurais dû, je vous répondrai : très peu…

 

Share

2 réflexions au sujet de « Quelle sera votre liste de « j’aurais dû… »? »

  1. C’est ce que je me suis dit lorsque j’ai fêté mon 50e anniversaire de naissance. Maman de 2 sauveteurs, je ne pouvais même pas nager une longueur de piscine de 25 m. En janvier, je me suis inscrite à un cours de natation avec la crainte de ne pas réussir. Jamais je n’aurais cru possible de me sentir bien en nageant, mais maintenant c’est le cas! C’était mon défi de 50 ans: je suis à cogiter le prochain!!

    1. Bravo Guylaine! C’est un gros défi que vous avez réalisé! Félicitations et surtout continuez de vous fixer des objectifs!

      Carl

Laisser un commentaire