mythes et réalités

Mythes et réalités sur la course à pied, M.Lussier et P.-M. Toussaint

J’ai tenté à plusieurs reprises de lire des livres techniques sur la course à pied. Malheureusement, à chaque tentative ce fut un échec. Trop lourd ou trop technique, malgré l’immensité des connaissances des auteurs, le sujet devenait rapidement trop dense pour être agréable à lire. Jusqu’au jour où j’ai lu « Mythes et réalités sur la course à pied » de Martin Lussier et Pierre-Mary Toussaint, aux éditions de l’Homme.

J’ai tout simplement dévoré ce livre en y apprenant énormément de concepts sur la course, autant techniques qu’historiques. Moi qui croyait en connaître un peu sur la course, j’ai été fasciné par tout ce que j’y ai appris!

Le principe est simple. Le livre est divisé en 7 sections, toutes traitants de la course. On y parle d’équipement, de méthodes, d’alimentation, du corps humain, de la fatigue, de la récupération, etc… Tout ce qui peut intéresser les coureurs. Mais la nouveauté de ce livre réside dans la présentation de ces thèmes. Pour chaque sujet, les 2 auteurs utilisent un mythe sur la course à pied à titre d’introduction. Une fois le mythe présenté, il y a une explication qui vient défaire ( la plupart du temps) ces fausses croyances que nous avons tous déjà entendues. Quelques fois, les auteurs viendront confirmer le mythe mais toujours avec des références et des faits scientifiques. Une fois l’explication donnée sur le mythe en question, une conclusion nommée « la réalité en bref » vient faire un court résumé des fondements expliqués afin que le lecteur puisse bien comprendre les concepts.

La plupart des mythes que j’y ai lus sont des choses que j’avais déjà entendues comme :

  • Ne cours pas à tous les jours, tu vas t’épuiser;
  • Courir, c’est plus facile quand tu as de grandes jambes;
  • Courir à jeun pour être plus performant;
  • La course à pied ça use les genoux;
  • La veille de la course il faut manger des pâtes;
  • Courir sur un tapis roulant c’est vraiment pas la même chose…

 

Aussi à travers le livre, il y a des encadrés gris qui présentent des faits historiques afin d’expliquer certains concepts, ou encore pour nous divertir. À chaque fois, ces petits encadrés m’ont donné le goût d’en apprendre un peu plus sur le sujet.

Sincèrement, je conseille ce livre autant au coureur débutant qu’au coureur avancé. Il se lit facilement, est bien écrit et divertissant malgré la tonne d’information. J’ai même réussi à comprendre le principe du VO2 Max à l’aide du croquis d’une simplicité désarmante!

Bref, ce livre devrait selon moi faire partie de la bibliothèque de tout coureur qui veut en savoir un peu plus sur la course sans avoir à trop se creuser le ciboulot.

Bravo aux auteurs et bonne lecture à tous!

Share

Laisser un commentaire