Maux de coureurs

Ce matin j’avais rendez-vous à l’hôpital pour un IRM (imagerie par résonnance magnétique).  Mon ami qui travaille en physio suspecte fortement un problème de bandelette. J’aurais les résultats bientôt.

Je revenais en voiture et j’en suis venu à la conclusion que si je dis un non-coureur que j’ai un problème de bandelette, je ne suis pas certain qu’il associera ce type de problème à la course.

Donc pour tous les non-coureurs, voici un dictionnaire médical des bobos les plus fréquents chez les adeptes de course à pied. Il vous aidera à comprendre les problèmes de vos collègues, amis ou conjoints(es) lorsqu’ils se plaignent sans cesse ! Vous pourrez ainsi leur dire que vous savez de quoi ils parlent…

Syndrome de la patte d’oie :

Terme associé aux évènements de course dont la moyenne d’âge des participants est supérieure à 50 ans.

Fracture de stress

Fracture causée par les coureurs trop nerveux qui tombent dans les escaliers de leur maison avant de partir pour une course. Les principales victimes de ce genre de fractures sont les coureurs désorganisés qui se lèvent en retard le matin de leur course et dont le matériel n’est pas prêt.

Fracture de fatigue

Cette fracture se rencontre quant à elle régulièrement à la fin d’une course, lorsque le coureur épuisé se laisse tomber au sol, mais n’a pas été en mesure de tomber sur l’herbe et est tombé sur l’asphalte.

Hématomes sous-unguéaux

Terme très technique pour décrire les coureurs qui se maquillent les ongles de pieds en bleu ou en noir. Mode très répandue auprès des coureurs de longues distances.

Péri ostite

Otite s’étant propagée en périphérie de l’oreille, pouvant descendre jusqu’à la hanche, ceci du au choc des foulées sur le sol. Donc ne pas courir lorsqu’on a des otites.

Syndrome de l’essuie-glace

Petit bruit fait par des espadrilles neuves lorsque l’on marche sur un plancher ciré, semblable à celui d’un essuie –glace en fonction sur une vitre d’auto.

 Déchirure du tendon d’Achille

On le sait, la faiblesse du coureur c’est le temps. Trouver le temps de s’entraîner et de compétitionner est un exploit. Donc lorsqu’un coureur s’inscrit à une course organisée, que son ou sa conjointe prend l’inscription et la déchire en disant : c’est moi ou ta course, on appelle cela une déchirure du tendon d’Achille.

Fasciite plantaire

Aussi difficile à prononcer qu’à écrire, ce maux se caractérise par une fatigue extrême chez le coureur. Il a tellement les traits tirés et la mâchoire pendante qu’on croirait qu’il va marcher dessus. Cet état revient à la normale après quelques heures de repos.

Crampe

Pathologie psychologique associé aux coureurs se lançant des objectifs audacieux, habituellement perçus comme irréalistes par la plupart des gens. On souvent dit à ces coureurs : est-ce que ta tête va bien? As-tu une crampe?

Micro saignements digestifs occultes

Il a été découvert que certains coureurs faisaient affaires avec des sorciers vaudous afin de lancer des mauvais sorts à leurs adversaires. Pour l’instant, les chercheurs et scientifiques tentent de  confectionner des gri gris pour éviter ces sortilèges mais n’ont pas encore la solution. Donc un coureur vous dit être victime de Micro saignements digestifs occultes, n’hésitez pas à lui conseiller un chaman.

Syndrome de la bandelette

Typiquement masculin, petite excitation sur la ligne de départ  juste avant qu’il ne soit donné… J

Donc voilà chers amis non-coureur, désormais vous serez outillés pour bien comprendre la tonne de maux que subissent vos coureurs préférés!

PS, pour plus d’infos, contactez-moi, je fais des consultations à bon prix!!!

Share

Laisser un commentaire