sortezcourir.ca: Le poids des calories

Le poids des calories!

Montez le son de votre machine et cliquez ici pour avoir du beat!

À chaque début d’année, je m’efforce de ne pas prendre de résolutions. C’est bien vrai, à quoi bon prendre une résolution lorsqu’on sait pertinemment qu’on ne la tiendra pas! Donc au lieu de subir l’échec et le remord de ne pas avoir tenu la promesse que je me suis fait, aussi bien ne pas me faire de promesse…oui oui, allez-y, relisez ce paragraphe…

Est-ce que ça sonne bizarre dans votre œil? Parce qu’en l’écrivant, ça vibre bizarre dans mes doigts!

J’ai donc décidé de prendre quelques résolutions, dont une en particulier qui vous touchera probablement. Attention, ce qui vous touchera n’est pas le fait que je prenne cette résolution, mais plutôt le fait que je ne serai pas le seul à la prendre cette année. Donc, ma résolution : perdre du poids! Je ne suis pas en grave excès de poids, mais lorsque je calcul mon IMC il me dit SURPOIDS. Évidemment, on trouvera comme défaite que j’ai de grosses cuisses des gros os ou peu importe quoi d’autre. Mais lorsque je tente de toucher ma crête iliaque (l’os du bassin où se trouve les poignées d’amour) disons qu’il y a une petite protection J et j’avoue que je me sentirais un peu plus comme Bambi et un peu moins comme Babar avec quelques livres en moins lorsque je cours.

Quel coureur ne se pose pas la question? Certains courent pour perdre du poids tout simplement pour être en santé, certains veulent perdre du poids pour être plus performant, certains veulent perdre du poids pour avoir un corps de Denis, est-ce d’Adonis ou de Denis? Bref, le poids fait partie de la réalité du coureur.

Alors je me suis questionné sur comment on s’y prend pour perdre du poids. On mange moins? On bouge plus? On fait l’amour 3 fois par jour à tous les jours? J’ai fouillé sur le net pour trouver des réponses. J’ai trouvé de tout sur les calories, les vitesses d’entraînement. J’ai découvert les équipements ABSOLUMENT nécessaires qu’ils vendent à la télé tels qu’une ceinture avec des électrodes qui te brasse la bédaine pendant que tu écoutes la Tivi. J’ai même trouvé des sites qui proposaient des positions bonnes pour la perte de poids!!! Ce n’est pas des blagues et attention, je ne visitais pas des sites osés! Fouillez vous-même vous verrez!

J’ai décidé de changer mes habitudes. Y parait qu’il faut que les repas soient plus gros en début de journée qu’avant le couché. Y parait aussi que le vin contient beaucoup de calories. J’ai donc décidé de prendre ma coupe de vin le matin avec mes céréales pleines de fibres. Ce n’était pas parfait.

J’ai ensuite tenté de peser mes aliments pour calculer exactement les calories ingérées par jour et ainsi avoir plus d’extrants caloriques que d’intrants ou si vous préférez : avoir faim toute la journée. Vous imaginez l’inconfort! Quand tu regardes ton enfant et que tu dis qu’il serait bon avec une petite salade, il est temps de changer de tactique.

L’activité! Oui! Il faut augmenter la dépense énergétique! Courons! Roulons, skions, grimpons! Je vais au gym, je pousse du métal en série de 20 et je fais des exercices d’abdos dignes d’acrobates. Encore une fois, trop intense pour maintenir ce rythme pendant 1 an.

J’aimerais bien perdre du poids, mais c’est difficile. La faiblesse s’empare de moi. Je sens ma résolution vaciller. Le sac de chips me fait les yeux doux. Que dire de ce petit morceau de pudding chômeur à l’érable que ma gazelle a fait avec AMOUR. Il me réveille même la nuit : je dois alors absolument aller prendre un verre d’eau pour faire passer cette envie de sucre et vérifier en passant que la porte du frigo est bien fermée. Je teste la porte et elle s’ouvre, doucement. La lumière du frigo a l’effet d’un follow spot sur le pudding. Il est brillant. Juste une petite bouchée.

Alors si on changeait l’objectif ? Si au lieu de perdre du poids, je m’assurais de ne pas en prendre? Si au lieu d’être drastique, j’y allais modérément. On surveille un peu plus ce que l’on mange, on bouge un peu plus mais on continu de savourer le pudding à l’érable.

On entend souvent que suite au régime trop intense, les gens reprennent leur poids initial et parfois plus. En plus, manger seulement des céleris, c’est plate!

Alors à tous les coureurs et les autres qui veulent perdre du poids cette année, ne lâchez surtout pas. Mais allez-y mollo. Commencez par de petits changements dans vos habitudes qui seront bénéfiques et que vous pourrez tenir. Parce qu’en fait, j’aime encore mieux perdre seulement 5 livres et retrancher uniquement mon temps de 5 minutes sur un marathon plutôt que d’arrêter de manger du pudding!

Bon courage, il ne vous reste plus que 341 jours à tenir votre résolution!

sortezcourir.ca: Le poids des calories

Merci pour le dessin Jessie Tourigny, c’est pas mal ce qui se passe!

Share

Laisser un commentaire