5-5-5

Votre défi : 5km à 5h pendant 5 jours!

J’ai beau essayer, je n’y arrive pas. J’ai beau essayer de « plugger » mes entraînements quelque part dans la journée ailleurs qu’en me levant tôt, je n’y arrive pas. Une réunion qui s’étire trop le midi ou une soirée intense avec les enfants, la vraie vie fait que parfois, même avec les meilleures intentions, l’entraînement prend le bord.

Prenez aujourd’hui par exemple. J’avais 20km à faire. Je me suis dit qu’en fin d’après-midi, ce serait un bon moment. Un déjeuner avec mes parents, je joue ensuite dehors avec les enfants, on range un peu et hop! Comme je suis de garde et ne peux trop m’éloigner, je me suis dit que ce pourrait être agréable de courir sur le tapis. Un moment méditatif après une fin de semaine occupée.

Je m’installe. Ma gazelle se repose, la petite fait des casse-tête, les garçons jouent dehors, le crime parfait…

Le toc toc de mes pieds sur le tapis débute. Je suis zen. 5 minutes de faites, j’entends la petite qui pleure fort. Je vais voir ce qui se passe : elle n’arrive pas à emboîter la pièce du casse-tête. Est-ce que la crise est un peu trop intense par rapport à la situation? Légèrement. Mais comme ma douce est dans le bain, qu’elle ne peut pas vraiment intervenir et que ma petite est sur le bord de faire des convulsions tellement elle est contrariée (elle a le caractère de son père), je sauve ma fille de ce désastre de ne pouvoir finir son casse-tête de princesse!

  • Cocotte, tu veux venir écouter Peppa Pig dans le sous-sol près de papa?

Nous descendons. Elle s’installe sur le divan, lorsqu’elle voit Dora dans les choix télé. « Papa, je veux Dora! » Je lui explique que l’émission est en anglais, mais elle me répond que ce n’est pas grave. Ce que fille veut…

Je retourne sur le tapis. 2 minutes plus tard, elle est à côté de moi, me regarde avec ses grands yeux mouillés :Papa, je veux Peppa Pig. Évidemment, je stoppe le tapis et vais installer Peppa Pig. Petite parenthèse : cette série est complètement aliénante. C’est un mélange de Caillou avec des bouts plus drôles, avec comme personnages principaux des cochons dont l’humour est parfois un peu douteux pour une fillette de 2 ans et demi. Bref…

Je retourne sur le tapis et tente de retrouver cette zone de méditation lorsque mon 2ème ouvre la porte de la maison en criant : PAPA!!!! On veut jouer au hockey dehors avec nos amis. Nous 3 et nos 4 amis! Bon…Le projet de course commence vraiment à tirer de la patte!

  • Ok j’arrive!

Donc après 30 minutes, le projet de course a été remis à demain matin. Parce que oui, il y a la course, mais il y a aussi la vie!

Je sors, les gars jouent au hockey et ensuite font du vélo. J’avoue que je suis un peu tendu car j’aurais bien aimé faire mon entraînement. Par contre, je ne peux que m’en vouloir. Je savais hier que j’avais cet entraînement à faire et ce matin, j’ai préféré dormir.

J’ai donc décidé de recommencer à me lever aux aurores de façon disciplinée pour atteindre mes objectifs. J’ai décidé de m’accorder ce petit moment avec moi-même pendant que les autres dorment, ce moment privilégié.

M’est alors venu l’idée suivante : suis-je le seul dans cette situation? Suis-je le seul à gratter les minutes et faire passer certaines choses plus importantes comme le travail ou les enfants avant la course à pied? Probablement pas! Il y a possiblement 1 ou 2 personnes dans cette situation!

Et si on se donnait un rendez-vous? Si on se donnait une tape dans le dos à 5 heures du matin? Se sentir obligé de se lever, parce que quelqu’un nous attends. Voilà une très bonne motivation! Alors pourquoi pas le faire à la gang?

Avez-vous déjà bravé le cadran et la noirceur pour aller courir? Avez-vous déjà réglé votre cadran à 4h45 pour être dehors à 5h du mat? Mais surtout, combien d’entraînement avez-vous manqué parce qu’il y avait des choses plus prioritaires à faire? Combien de fois avez-vous fait passer les autres avant vous? C’est parfait et c’est la vie, mais si on trouvait l’équilibre dans tout ça? Un esprit sain dans un corps sain, ça vous parle?

Alors voici le projet 5km à 5h du matin pendant 5 jours.

Le 24 avril au matin à 5h, je vais être devant ma machine ( lire ordinateur). Je vais mettre une petite phrase pour donner le signal du départ. À mon retour, je vais mettre une photo de mon parcours. Et je vous invite à faire de même sur la page Facebook de sortez courir ainsi que sur la vôtre. Vous me dites bonjour à 5h et mettez une photo de votre parcours en revenant ou dans la journée.

Je vous propose de faire 5km, car c’est une distance qui se fait bien. Vous voulez faire plus, allez-y! Vous voulez faire moins, pas de problèmes! Vous voulez simplement aller marcher 30 minutes, faites-le! L’idée est de se donner la discipline de le faire, peu importe la distance! L’idée est de changer les habitudes et de prendre ce moment pour prendre soins de notre santé.

Finalement, le défi est de le faire pendant 5 jours afin de créer l’habitude, donc du lundi 24 avril au vendredi 28 avril inclusivement. La première journée, lorsque le cadran sonnera, n’oubliez pas que vous avez rendez-vous avec d’autres personnes qui veulent relever ce défi. Rendu au 3ème matin, ce sera difficile et commencerez à ne plus trouver ce projet agréable! Vous aurez même le goût d’abandonner. N’en faites rien! Et lorsque le cadran sonnera le 5ème matin, vous vous réveillerez et serez fiers! Lorsque vous reviendrez de votre dernière journée, vous arriverez au travail avec un petit quelque chose au fond de l’œil, un petit je ne sais quoi digne des grands et grandes conquérantes que vous êtes devenu(e)s. Une sortie de 5km, c’est réaliste. Le faire 5 matins de suite, c’est fort!

Vous avez un programme de 3 sorties par semaines? Levez-vous quand même et allez marcher les 2 autres jours ! L’objectif de ce projet est développer l’habitude et surtout de réaliser qu’on est capable. Peu importe la distance ou la vitesse!

Dans les prochains jours, je vais créer un évènement. Lorsque vous le verrez, allez-y et cliquez « J’y participe ». Donnez-vous le défi! Souvent on hésite face à ce genre de défi et on fini par se dire que ce n’est pas pour nous. Pour une fois, oubliez le jugement des autres, oubliez les excuses ou mauvaises raisons. Cliquez et surtout, le 24 avril prochain, à 5h du matin, enfilez vos chaussures et sortez courir!

Alors on se dit à bientôt et entre temps, je vous demande 2 choses. La première : partagez ce texte pour inciter les gens à relever ce défi.

La 2ème (la plus importante) : parlez de votre défi aux gens autour de vous afin qu’ils vous supportent. Votre conjointe, votre conjoint, vos enfants, vos amis…Dites-leur que vous allez vous lever 5 matins, à 5h pour faire 5km de course. Je suis certain qu’ils vous motiveront lorsque vous aurez un peu moins le goût, ils vous botteront les fesses. Alors, mouillez-vous et faites-le!

Sortez courir et fini les excuses!!!

 

 

Share

Laisser un commentaire