sortezcourir.ca

Choisir son plan d’entraînement, quelle horreur!

Vous savez, j’ai plusieurs kilomètres de course dans les orteils. Du 5km aux ultras marathons, j’ai touché à tout. Je ne me considère pas comme un bon coureur, mais je vous confirme que question expérience de course, j’ai du vécu!

Cette introduction, un peu prétentieuse je l’avoue, est pour vous faire réaliser que malgré toutes ces années de courses, s’il y a une chose que je déteste par-dessus tout, c’est ce moment où vient le temps de choisir mon programme de course. Parce que oui, je crois que malgré tout, malgré le plaisir de courir ou malgré l’expérience de course, que vous soyez un coureur débutant ou une coureuse aguerrie, avoir un programme de course est important si vous voulez atteindre des objectifs précis (courir une distance précise ou réaliser un temps précis). Il vous permettra d’avoir un suivi de votre évolution, d’avoir un calendrier à suivre, d’avoir un phare qui vous indique le chemin vers l’objectif à atteindre dans cette mer de kilomètres. (Wow, j’aurais dû être écrivain!)

Bref, ça prend un plan. Alors, comment le choisir? Voilà la question!

Je vais donc vous donner quelques conseils. Ils seront de base. Rien de compliqué ni de technique. De toute façon, je ne m’y connais pas assez.

D’ailleurs attention, le premier piège à éviter est celui du : « moé j’connais ça ». Parce que vous savez quoi? Malheureusement je ne suis pas certain « qu’on connait vraiment ça ». Il y a beaucoup de livres qui expliquent comment faire son propre plan. Si on se donne la peine, c’est possible de créer un plan adéquat. Mais il faut se donner la peine de le lire! Ne pas seulement choisir des passages et lire le reste en diagonale. Vous souriez, je sais, on l’a tous déjà fait…

Il faut comprendre les concepts, bien évaluer nos capacités et fabriquer un plan selon nos besoins. Avez-vous ce temps de disponible? Si oui, faites-le! Vous serez fiers et ajouterez une touche personnelle de plus à votre réussite. Mais ne prenez pas la chance de créer quelque chose sur un coin de table sans avoir quelques notions de base. Car de cette façon, vous augmenterez les chances de vous blesser, de vous décourager ou de manquer votre objectif par ce que votre plan comportera des erreurs.

Il existe aussi une MULTITUDE de plan sur le web. Il faut donc tenter de choisir le bon. Encore une fois, quel est le bon? Personnellement, je tente de vérifier les choses suivantes pour choisir mon plan :

-Est-il simple à comprendre? Si je dois prendre 10 minutes avant chaque entraînement et que je dois écrire sur mon avant-bras les 19 étapes de ma course de la journée avec en plus des vitesses à atteindre à la virgule près, personnellement je décroche.

-Ai-je les équipements. Si sur le programme, il est dit que mon cœur doit battre à 135 battements par minutes pendant 1 minute, pour ensuite prendre un repos afin qu’il descende à 117 et recommencer pour viser 152 battements par minutes soit x% de ma FCM, idéalement une montre avec un cardio-fréquencemètre sera pratique. Ou si je dois courir à 12,7km/h à R1 et 14,7km/h R3, soit 80% de ma VAM, une montre GPS ou un cellulaire avec une application est de mise. Si je ne possède rien de ces équipements, ce programme n’est pas pour moi!

-Si vous lisez le point précédent et que le cœur vous lève, que vous ne comprenez RIEN de ce que j’ai écris, cela vous donne également une idée du type de programme choisir! Il existe des programmes avec simplement des temps d’entraînement à atteindre. C’est plans sont tout à fait corrects. C’est simple à consulter et même votre vieille montre Casio avec une calculatrice ou la montre de DORA l’exploratrice de votre fille de 8 ans fera l’affaire!

-Suis-je honnête dans mon choix? Si votre dernier temps sur un 10km est de 1h15 et que vous choisissez un plan de 10km en 52 minutes, ce sera difficile à atteindre. Nous avons tous tendance à vouloir battre nos records de façon magistrale, mais n’oubliez pas que le simple fait de s’améliorer de 1 minute sur un 5km est un exploit! Soyez réalistes dans vos objectifs!

-Un programme de 5 fois par semaine!!! Vraiment! Je veux dire : Vraiment??? Vous souriez car vous savez… Je vous ramène au début du point 4…

-Lorsque j’ai rencontré ma gazelle, j’ai su que c’était elle. Je ne me suis pas posé de questions. C’était simple, elle était belle (l’est encore) et je n’avais pas à poser plein de questions aux gens qui la connaissait. Je trippais, tout simplement. Choisissez votre programme de la même façon! Chaque matin à votre réveil, vous serez content de le consulter et de réaliser l’entraînement qui y est inscrit!

-Finalement, un peu de crédibilité ne fait jamais de tort. Fouillez un peu pour savoir qui a créé le programme. Il y a de tout : kinésiologues, entraîneurs, athlètes d’expérience et charlatans. À vous de bien choisir!

La dernière solution est celle qu’on envisage peu, mais qui est très intéressante. Combien de cafés achetez-vous par semaine? Combien de bouteilles de vin? Quel est ce petit luxe que vous aimez vous faire?

Pourquoi n’investiriez vous pas, au lieu du café, dans un programme personnalisé, voir un coach? Vous pourriez être surpris des coûts! On croit que c’est dispendieux, mais il y a moyen de s’en sortir avec un tarif intéressant selon notre besoin et notre budget. Je l’ai fait avant mes gros défis et je ne le regrette pas du tout! Alors si le défi de votre vie est de courir 21,1km, pourquoi ne pas investir?

Il n’y a pas de grosse moral à ce texte. Le seul conseil que je puisse vous donner est le suivant. La course est un sport simple et accessible. Si le programme que vous choisissez vous fait sentir le contraire, ce n’est peut-être pas le bon programme pour vous!

Bon entraînement!

Carl

Share

Laisser un commentaire